#Goodreads | The Pearl that broke its Shell | Les bonnes lectures | La Perle et la Coquille | Nadia Hashimi

By Rasha - mars 24, 2017

#English version below


#Goodreads | The Pearl that broke its Shell | Les bonnes lectures | La Perle et la Coquille | Nadia Hashimi


Nadia Hashimi est rapidement devenue une auteure incontournable pour moi, c'est une femme qui a une plume extraordinaire et un talent inouïe pour nous captiver et nous transporter à travers son écriture. 

La Perle et la Coquille est un livre qui communique bien l'engagement de Nadia Hashimi dans la lutte féminine, c'est le genre de livre que nous ne pouvons plus reposer une fois entamé. 

Le roman se déroule en Afghanistan et met en avant deux héroïnes, Rahima et Shekiba, leurs histoires respectives séparées d'un siècle nous sont relatées de manière entremêlée. 

Nous nous retrouvons alors face à deux histoires poignantes, étroitement liées et tellement complémentaires, alternant le présent et le passé pour nous ramener un peu de clarté sur les coutumes traditionnelles Afghanes, l'oppression des femmes au temps des talibans et les séquelles après leur départ. 

Rahima, une jeune fille afghane de 13 ans nous est présentée en premier, nous découvrons donc son histoire émouvante dès les premières pages, celle d'une jeune fille devenue une bacha posh (une fille qui prend le rôle d'un garçon - une émancipation à court terme) pour subvenir aux besoins de sa famille, et qui se trouve par la suite emprisonné dans un mariage forcé avec Abdul Khaliq, un homme d'une quarantaines d'années. Rahima, étant la plus jeune épouse d'Abdul Khaliq subit des atrocités et des abus physiques et mentales de ce dernier mais également de ses 3 autres épouses. 

Nadia Hashimi dans son roman alterne l'histoire de Rahima avec celle de son arrière grand-mère Shekiba, une femme défigurée par une brûlure faciale depuis son plus jeune âge, et qui par son physique ingrat est devenue une pariât de la société. L'histoire de Shekiba apporte toutefois un certain espoir puisqu'elle a été sauvé en travaillant en tant que garde dans le harem du roi à l'époque. 

Malgré les décennies qui séparent les deux histoires, nous comprenons au fil des pages le but de ce parallélisme - Rahima puise sa force dans l'histoire de Shekiba qui lui avait été conté par sa tante Shaima, une femme qu'on pourrait qualifier de libérée. Jamais mariée, elle prend le rôle de confidente, de conseillère auprès de la mère de Rahima dépassée par les événements, mais également auprès de Rahima en lui racontant l'histoire de Shekiba pour en quelque sorte lui donner le courage de résister aux atrocités qu'elle subit au quotidien.

L'effet miroir des deux histoires est fascinant, l'auteure en joue pour nous montrer la puissance intérieur de femmes à la recherche de justice et d'égalité à deux époques différentes certes, mais au combat tristement similaire. Le titre en anglais "The Pearl that broke its Shell" (traduction littéraire - La perle qui a cassé sa coquille) pour moi en est évocateur, on imagine bien la femme cherchant à se libérer d'un monde injustement contrôlé par les hommes.

Je ne vous en dirait pas plus, je vous invite à découvrir cette oeuvre fascinante qui a su nourrir mon éternelle curiosité des traditions et des coutumes de civilisations qui ont profondément souffert dans l'histoire.

xoxo
-----------
Goodreads | The Pearl that broke its Shell | Les bonnes lectures | La Perle et la Coquille | Nadia Hashimi

Nadia Hashimi, an Afghan-American author has quickly become a must-read author for me, I am in awe of her writing technique and her ability to captivate and transport us through her words.

The Pearl and that broke its Shell is a novel about female empowerment, about the struggles and hopes of women which Nadia Hashimi wanted to celebrate - it is the kind of book that you can no longer put down once you've gotten into it.

The novel takes place in Afghanistan and puts forth two heroines, Rahima and Shekiba, whose respective stories, separated by a century, are narrated in a tangled way. In that respect, we find ourselves faced with two poignant, closely related and complementary stories, alternating the present and the past so as to enlighten us on the Afghan traditions but also the oppression of women in the time of the Taliban and the aftereffects.

Rahima, a 13-year-old Afghan girl is introduced to us first, and we discover her life as a girl who took on the role of bacha posh (a girl who takes on the role on a boy - a short term emancipation), to the moment where she finds herself forced to marry Abdul Khaliq, a man, in his forties. As the youngest wife, Rahima is soon mistreated and abused physically and mentally under the hands of her husband and his 3 other wives. 

Her story alternates with that of her great-grandmother Shekiba, a woman disfigured from facial burn at a very young age, and who by her ungrateful physique has become a pariat of society. Shekiba's story however brings some hope as she is finally rescued and becomes a guard to the King's harem at the time.

Despite the decades that separates both stories, we soon understand the purpose of this parallelism - Rahima draws her strength from Shekiba's story, which was told by her aunt Shaima, an older woman who could be described as a liberated woman. She takes on the role of confidante and adviser to both Rahima's mother a woman who is overwhelmed by the events, but also to Rahima who by telling her Shekiba's story discreetly gives her the courage to resist the atrocities that her life has become.

The mirroring effect of the two stories is fascinating, the author plays with it to show us the inner power of women in search of justice, equality, and survival at two different periods in time, but with a saddly similar battle. The English title "The Pearl That Broke its Shell" in my opinion is evocative of that battle, that of a woman in the quest to liberate herself from a world unjustly controlled by men.

I will stop here, but I invite you to discover this fascinating novel that nourished my eternal curiosity of the traditions and customs of civilizations that have deeply suffered in the past.

xoxo

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires